L’art subtil de Faire Plus avec Moins : 6 étapes pour tout changer

PlusAvecMoins

Cliquer pour agrandir

***

Faire plus avec moins, c’est…

  • Tuer les interruptions

Nous sommes interrompus tout le temps et pire que tout : nous nous interrompons tout le temps. Nous savons que nous devons finir ce dossier très urgent et pourtant nous commencerons notre journée par trier nos emails pendant 2 heures. Nous nous plaignons de la « réunionite » mais nous ne faisons pas le tri des réunions auxquelles nous participons et nous y restons 3 ou 4 heures alors qu’il aurait suffit de n’y passe que 10 minutes en donnant ou prenant les informations nécessaires et primordiales. Nous devons être joignables et accessibles mais nous ne devons rien aux autres en terme de temps et d’énergie. Il nous faut fixer nos priorités et réaliser que rien ne nous oblige à être disponible tout le temps pour tout le temps. Faire plus avec moins, c’est avant tout prendre soin de notre temps et de notre énergie afin de se concentrer sur notre métier, sur qui l’on est et ce qu’on fait de mieux.

  • Oser dire non

S’affirmer et faire des choix est une étape fondamentale du « Faire plus avec Moins ». Nous devons lâcher-prise sur la peur de ne pas tout contrôler et que pour réussir nos projets, nous ne pouvons être sur tous les fronts et tout faire en même temps. Nous devons résister à la tentation de l’éparpillement, de la multitude de projets. Nous devons éviter de penser que si l’on s’agite, alors on est productif. 10 minutes suffisent à être vraiment productif lorsque l’on est focalisé sur la bonne mission ou la bonne tâche à accomplir. Nous devons nous protéger du « Tout est urgent » car rien ne l’est vraiment.

  • Communiquer efficacement

Faire plus avec moins c’est dire moins de choses, mais le dire mieux. Faire un discours inspirant, avec moins de diapositives Powerpoint, moins de texte mais avec plus d’images, plus d’émotions, plus de vision, plus d’idées inspirantes. Voilà qui permet de motiver ses équipes. De la même manière, communiquer efficacement, c’est bien sûr « Dire », mais c’est aussi « Ecouter ». Et après avoir « Ecouté », il nous faut « Entendre et comprendre ». La communication va dans les 2 sens. Communiquer, c’est comprendre les besoins de ses collaborateurs, gérer ses propres émotions telles que son impatience et sa frustration et ce afin, d’affirmer son leadership. Pour obtenir de meilleurs résultats, ou du moins pour atteindre de vrais niveaux de satisfaction, il nous faut communiquer clairement ce que l’on souhaite.

  • Donner du sens

Nous ne réussissons pas nos projets parce qu’il le faut. Nous les réussissons parce qu’ils ont du sens. Et le sens est un pilier fondamental de la motivation. Un entrepreneur qui fait le choix de créer son entreprise doit se concentrer sur le sens qu’il va donner à sa démarche, à ses services, à ses produits. Sans le sens, personne ne deviendra son client. Le fonctionnaire avance dans sa carrière lorsque cela présente un sens que d’agir pour l’intérêt général. De même pour l’employé, ou le manager qui doit donner un sens réel au management qu’il prodigue. Le sens est le vecteur fondamental du Faire Plus Avec Moins, c’est parce que les choses ont un sens que l’on accepte de donner plus de temps ou d’énergie à sa Collectivité ou à son entreprise. C’est grâce au sens que l’on ira au-delà de nos limites même si nous n’avons pas de prime en guise de récompense.

  • Construire par le collectif

Faire plus avec moins, signifie de se débarrasser de son ego : cet ego qui fait que lors d’un débat d’idées, nous allons confronter nos idées à celles des autres, afin d’imposer notre manière de faire, plutôt que construire « AVEC » les idées des autres . C’est le but d’un vrai brainstorming. Nos organisations modernes sont bien trop centrées sur le fait de rassembler des gens pour les faire s’opposer les uns aux autres. Le but de brainstorming, que l’on peut traduire par les mots « Tempête Mentale » est de fédérer autour d’un projet commun afin que les idées de tous soient respectée et utilisées pour construire une solution commune. Et lorsqu’il n’y a pas assez d’argent pour commander de nouvelles prestations ou qu’il n’y aura pas de nouveau recrutement, c’est le brainstorming qui fera émerger des solutions qu’aucun participant ne pouvait voir, aveuglés qu’ils étaient par leurs propres ego, expériences et compétences.

  • Arrêter de lire et agir.

Et cela vaut aussi pour ce billet

Ecrire plus sur cette thématique serait une véritable antinomie avec le concept « Faire plus avec moins ».

Il vous faut vous faire confiance : vous n’avez pas besoin de tous ces conseils pour réussir. Vous savez déjà beaucoup de choses. D’ailleurs, si vous êtes honnêtes avec vous-mêmes,  vous saviez déjà tout ce que vous avez lu non ?

Le plus difficile finalement, c’est d’appliquer tout cela régulièrement de manière à ne plus se sentir obligé de remplir nos journées par principe. Ce qui est important, c’est comprendre que les résultats se produisent lorsque l’on appuie sur les bons boutons, et que cela ne prend pas obligatoirement 8 heures par jour.

Faire plus avec moins, c’est viser la qualité, plus que la quantité et je suis sûr que vous pourrez bientôt atteindre des résultats de grande qualité.

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’exploration de cette thématique, n’hésitez pas à me demander le contenu, les modalités et les tarifs du Workshop « Faire Plus avec Moins » que je réalise régulièrement en entreprise, soit en format conférence de 1h30, soit en format séminaire de 3 heures..

>Recevoir les informations<

A très bientôt.

Laurent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s