Avant de choisir son coach, se poser les bonnes questions !

Coach-and-school-coaching

Bonjour à tous.

Cela fait maintenant 7 ans que j’ai quitté la fonction publique territoriale pour m’installer à mon compte en tant que coach professionnel.

Je n’aurais pas pu faire ce saut de la foi sans l’aide d’un coach certifié.

Trop de choses me retenaient : mon éducation, la peur du jugement, les croyances limitantes, les avantages que me procurait le fait d’être fonctionnaire. J’étais perdu et en réelle souffrance.

Je me rappelle encore me dire « Mais j’ai des tickets resto et de nombreux jours de congés, pourquoi ne suis-je pas heureux ?« 

Véridique.

Ainsi, j’ai fait appel à un coach.

Et si j’ai fait appel à un coach, c’est pour deux raisons.

  • D’une part car je voyais bien que je n’y arriverai pas seul : j’étais tellement perturbé et ébranlé dans ma croyance, avec un tel manque de recul, que je n’arrivais plus à me décider par moi-même.
  • D’autre part car je voulais payer ce processus pleinement, dans un échange gagnant-gagnant, sans retenir, afin de construire ma vie comme un édifice, avec un partenaire et ce, de manière à ne rien devoir à personne.

A cette époque, avant de commencer le coaching, mon coach m’avait demandé de remplir le questionnaire que vous trouverez ci-après, afin de commencer le coaching en pleine responsabilité et dans les meilleures conditions.

Avec le temps, j’ai réutilisé ce même questionnaire dans le cadre de mon activité.

Je vous le livre ci-après afin que vous l’utilisiez comme un outil de progression personnelle.

En effet, si jamais vous envisagez de changer des choses dans votre vie, vous verrez qu’après l’avoir utilisé, certaines réponses vous apparaîtront naturellement et qu’au final, vous n’avez peut-être pas besoin d’un coach.

J’ai laissé après chaque question la réponse que j’avais donnée à l’époque et, en écrivant cet article, ce fût amusant et assez surprenant pour moi de relire ces réponses 7 ans plus tard.

Je vous en souhaite bonne lecture.

A très bientôt.

Laurent.

****

La situation présente

  • Qu’elle est la situation qui vous amène à entreprendre ce coaching ?

Je me sens malheureux dans ma vie et dans mon travail. Je n’aime plus ce que je fais.

  • Qu’est-ce qui vous pose problème dans cette situation ?

Cette situation nuit à ma santé. Je vais au travail sans envie. J’ai réalisé que je passais à côté de ma vie.

  • Quels sont les acteurs concernés par la situation ?

Mes proches qui me voient souffrir. Mes collaborateurs, qui voient bien que je ne prend pas pied dans mon poste et que je suis en position de ‘protection’.

La situation désirée

  • Quel est votre principal but ? Qu’est-ce que vous voulez vraiment ?

Avoir un métier qui me plaise. Faire quelque chose qui me plaît et qui me corresponde afin de ne plus rêver ma vie, mais de la réaliser.

  • A quelle échéance voulez-vous atteindre votre but ?

Dans l’année 2009

  • Imaginez votre but atteint… Comment vous sentez-vous ?

Je suis libéré, libre. Je mords la vie à pleine dents, je réalise mes projets, je me renouvelle, je me forme à de nouvelles matières pour m’améliorer dans mon métier.

  • En quoi ce but est-il important pour vous ?

Si je ne l’atteint pas, je vais passer ma vie à compenser mes frustrations professionnelles par des activités privées. Et cela, je ne veux plus le faire car je ne l’ai que trop fait.

  • Que ferez-vous après avoir atteint votre but ?

Je continuerai à m’améliorer et à me lancer des défis. Je me remettrai en question afin de progresser.

Les obstacles extérieurs

  • Qu’est-ce qui par le passé vous a déjà empêché d’arriver à ce que vous voulez ?

Uniquement de l’auto-manipulation et des croyances limitantes dont je suis entièrement responsable (dans le sens : c’est ce que je voulais, ce n’est la faute à personne d’autre)

  • Qu’est-ce qui dans l’avenir pourrait vous freiner ou vous empêcher d’arriver à ce que vous voulez ?

Un auto-sabotage, le fait que le domaine d’activité que j’aborde ne soit pas porteur.

  • Si ces obstacles se présentaient, comment vous y prendriez-vous pour les dépasser ?

Pour l’auto-sabotage, j’irai au bout de la démarche quoi qu’il arrive et je vais agir régulièrement plutôt que de penser les choses à faire. Pour le domaine d’activité j’ai l’intention de mettre bout à bout toutes mes compétences pour ne rien laisser au hasard et pouvoir rebondir si besoin.

  • Quelles seraient les conséquences si vous échouez ? Pour vous-même, vos collaborateurs, votre entreprise, vos clients, votre entourage ?

Rien de bien grave. Ce sera une grande et belle expérience. J’aurai osé et agi.

Le plan de sabotage

  • Quels pourraient être les inconvénients à réussir ? Pour vous-même ? Pour d’autres ?

Le seul inconvénient que je vois serait que je bascule dans la suractivité et le surmenage vu le côté passionnel que je met dans les activités pour lesquelles je suis motivé.

  • Comment pourriez-vous vous y prendre pour échouer en vous sabotant vous-même inconsciemment ?

Arrêter le coaching sans aller jusqu’au bout, revenir en arrière et rester chez mon employeur. Ne pas être assez tenace et baisser les bras trop vite avec de fausses excuses (le marché n’est pas bon, je n’ai pas de réseau etc …)

  • Quels sont vos comportements contre productifs, vos pensées négatives que vous vous connaissez ?

Les pensées négatives sont liées à de la peur. Peur d’être isolé, de ne pas avoir de contrat etc … La comparaison aux autres aussi qui me donne une bonne raison de rester là où je suis.

  • Comment votre coach pourrait-il vous aider dans ces moments là ?

Me donner des exemples de réussites impressionnantes qui me rassurerait sur le chemin à parcourir. Me rappeler pourquoi je lui ai demandé de m’aider. Faire des bilans sur ce que je peux proposer comme services et sur les actions à mener pour que le tout s’amorce.

Le plan de réussite

  • Avez-vous déjà des idées de solutions pour atteindre votre but ? Que pensez-vous déjà mettre en place ? Quels moyens envisagez-vous de mettre en œuvre ?

Oui de nombreuses, diverses et variées. D’abord clarifier mon projet, ensuite créer le statut que je vais adopter, me former, être précis sur ce que j’ai à proposer, utiliser au maximum mon réseau et l’étendre quitte à ce que cela ne me rapporte rien au début.

  • Quels seront les bénéfices lorsque vous aurez atteint votre but ? Pour vous-même, vos collaborateurs, votre entreprise, vos clients, votre entourage ?

Liberté, bien-être, satisfaction, estime de moi, plaisir au travail. Tout mon entourage bénéficiera de me voir épanoui dans ce que je fais et que je m’exprime enfin complètement.

  • Qu’aimeriez-vous entendre dire de vos clients et collaborateurs ?

Je ne comprend pas la question, du moins elle n’est pas assez précise.

  • Comment saurez-vous que vous avez atteint votre but ?

Je le saurai au fond de moi si je prend du plaisir et que j’exprime l’ensemble des compétences qui comptent pour moi.

  • A quoi les autres verront-ils que vous avez atteint votre but ?

Au fait que je parlerai de mon travail avec engouement et passion. Au fait que je ne revienne pas sans cesse sur mon mal être.

  • Quelles pourraient être les étapes successives pour atteindre votre but ?

Prendre du repos, monter la structure (indépendant …) et faire des essais successifs.

  • A quoi vous engagez-vous pour atteindre votre but ?

A prendre le temps qu’il faut pou y arriver, à être tenace et ne pas abandonner trop vite, à rebondir si une voie ne fonctionne pas.

Le besoin d’accompagnement

  • Qu’est-ce qui vous a décidé à entreprendre un coaching maintenant ?

Je m’enterrai dans mon emploi actuel et je ne prenais pas de décision. J’avais besoin d’aide.

  • De quoi pensez vous avoir besoin pour atteindre votre but ?

D’un brin de folie et de désinvolture pour me faire confiance et me lancer dans la vie.

  • Qu’est-ce qu’une personne qui vous veut du bien et vous connaît bien vous recommanderait de travailler en coaching ?

De bien fixer mon projet, de ne pas m’éparpiller, de bien écouter ce que me dit mon coach et de ne pas entendre que ce que je veux. De travailler le lâcher prise, de sortir de l’idéalisation et de bien savoir ce dont j’ai besoin.

  • Quels sont les 3 changements fondamentaux nécessaires pour réaliser votre ambition ?

Se jeter à l’eau, réaliser que rien n’est définitif, écouter son instinct plus que la raison

  • Quelles règles du jeu aimeriez vous mettre en place avec votre coach pour que l’accompagnement se passe au mieux ?

Aidez moi à fixer mon objectif et faites qu’il soit réaliste mais ne cassez pas mon rêve

Dites moi ce que je ne sais pas, pas ce que je sais

Si vous réalisez que je suis prêt avant le nombre de séances, ayez l’honnêteté de me le dire

En contrepartie, je jouerai le jeu à fond, je ne me déroberai pas et je ferai en sorte de ne pas saboter votre travail.

  • Quel est votre indice de satisfaction aujourd’hui par rapport à l’atteinte de votre objectif ?

3/ 10

  • Quel indice de satisfaction vous suffirait pour arrêter le coaching ?

10 / 10

  • Qu’attendez-vous de votre coach ?

Qu’il me fasse avancer comme je l’ai fait avec certains collaborateurs qui se croyait incapables de réussir le concours d’ingénieur auquel je prépare, et qui on finalement réussi à décrocher la timbale.

Qu’il me permette de résumer l’ensemble de mes compétences et des choses que je peux apporter aux autres.

***

Soyons Nous-Mêmes, Prochaines Dates

Affiche-Laurent-Boghossian-200

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s