L’ART SUBTIL DE REUSSIR SON CONCOURS – Extrait N°3

L'Art Subtil de Réusir son Concours - Couverture

Bonjour à tous,

Découvrez, à travers cet article, un troisième extrait du livre L’ART SUBTIL DE REUSSIR SON CONCOURS.

Il est question ici de l’épreuve Orale des concours et de ce qui est attendu des candidats.

Ce passage est extrait du paragraphe 5 « L’épreuve Orale dans les faits et l’attente des jury », du Chapitre VII « L’épreuve Orale ».

Bonne lecture.

 

Concernant les attentes précises des personnes qui constitueront votre jury le jour de votre oral, celles-ci ont déjà été évoquées dans les premiers chapitres concernant l’écrit.

Ainsi, ce qui a été dit précédemment est aussi valable pour l’oral.

Pourtant, l’épreuve orale présente une spécificité bien évidente qui fait considérablement la différence : vous n’avez plus de copie pour vous protéger ou vous ‘déguiser’. Face au jury, vous êtes vous-mêmes et tout va se jouer, non pas sur le fond, mais sur la forme. Attention toutefois. Ne vous méprenez pas sur mes propos. Bien entendu que le fond est important. Mais ce que j’entends par là, c’est que, à réponse égale pour deux candidats, c’est réellement sur la forme (entendez ‘le positionnement de cadre supérieur’) que toute la différence va se faire.

Par exemple, je vous ai dit que le cadre supérieur territorial doit se positionner comme une aide à la décision pour son élu ou son directeur général des services. Mais, si cela peut se formuler par quelques phrases bien tournées à l’écrit, il n’en est pas de même à l’oral. Ce positionnement en tant que conseil à l’élu, vous allez devoir le porter en vous. Cela devra se percevoir au travers de vos gestes, de votre ton de voix, des exemples que vous choisirez.

Convaincre un jury, c’est raconter une histoire. C’est amener le jury à visualiser quel cadre supérieur vous serez bientôt. Or, pour que cela fonctionne, vous devez croire en votre propre histoire.

Plus que jamais, vous devrez donner du sens aux informations que vous livrerez au jury. Vous devrez expliquer, avec vos mots, quelle est votre vision, comment vous envisagez votre carrière, comment vous résolvez les problèmes, etc.

Je crois pouvoir dire que, lors de l’épreuve orale, plus qu’à tout autre moment, le jury attend des candidats :

  • qu’ils s’engagent profondément dans le statut de cadre supérieur,
  • qu’ils savent exactement pourquoi ils sont là,
  • qu’ils aient une bonne connaissance du métier qu’ils exerceront au travers du grade qu’ils visent,
  • qu’ils perçoivent les enjeux du moment pour la fonction publique territoriale,
  • qu’ils soient acteur de leur propre parcours.

 

L’équipe MANANTRA CONCEPT

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Besoin d’aide ?

HelpButton2

 Contacter la Hotline Manantra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s