Gérer son stress à l’oral : les apports de la respiration abdominale !

rv3

 

Nous oublions de respirer.

Tout le temps. En réunion, lorsque nous rédigeons un email ou lorsque nous discutons avec quelqu’un.

Nous nous mettons en apnée inconsciemment jusqu’à ce que naturellement, nous nous remettions à respirer dans un grand relâchement salvateur qui nous évitera l’asphyxie.

Observez vos collègues en réunion : vous verrez c’est flagrant et assez frappant.

Lorsque nous empêchons involontairement notre cerveau d’être alimenté en oxygène, nous bloquons tout, plus rien ne circule. Notre dos est raidi, nous nous rigidifions, nous sommes pris par nos pensées, nous sommes coupés de ce qui se passe ou de ce qui nous est dit. En résumé : l’énergie ne circule plus.

Je vous laisse imaginer les conséquences de cet état de fait lorsque nous passerons un entretien de recrutement ou un oral de concours.

Au quotidien, nous tentons de respirer en gonflant  nos poumons par étirement de nos épaules vers l’arrière et par contraction de notre abdomen, comme le fait la personne sur la photo suivante.

rv4

La réalité est que cette position est complètement contre nature et que ce n’est pas elle qui nous permet de réellement nous oxygéner comme il le faut. Ce n’est pas ainsi que l’on peut gérer son stress, entendre ce qui nous est dit et communiquer correctement.

La bonne communication n’est pas dans la compétence, dans le texte ou dans le savoir.

La bonne communication est dans la respiration et dans le rythme.

Maîtriser sa respiration, cela signifie :

  • Maîtriser son flux sanguin,
  • Canaliser son énergie,
  • Fluidifier sa diction,
  • Coordonner ses pensées,
  • Etre connecté aux autres.

C’est ce que j’ai appris récemment lorsque je me suis lancé dans cette activité de One Man Show.

Jusqu’à lors je faisais des conférences, des formations ou des interventions en collectivité ou en entreprise, en partant du principe que la qualité de ma prestation dépendait de mon flot verbal et de toutes les connaissances que je pouvais avoir.

La réalité ?

Vu que je ne respirais pas, j’asphyxiais mon auditoire et je restais victime de mon propre stress. J’étais bloqué par mon texte où la cible que je m’étais fixée et finalement je n’étais connecté qu’à ma prestation. En aucun cas, n’étais-je connecté aux gens qui m’écoutaient et avec qui j’étais censé entrer en relation.

Les gens de théâtre appellent cela le 4ème mur : le mur virtuel que vous avez en face de vous et qui vous isole de ceux qui vous écoutent.

Les candidats qui réussissent sont ceux qui justement brisent ce mur en créant une relation avec leur audience. Ils entrent dans l’échange pleinement, ils entrent dans le regard de leur jury. Ils prennent le temps de respirer avant de répondre. Ils laissent le silence s’installer pour mieux formuler leur réponse. Ils sont connectés à ce qui se passe dans l’échange.

Je sais.

Facile à énoncer ainsi. Mais pas si simple à mettre en oeuvre.

Lorsque l’on est soumis à un fort stress, tel que celui éprouvé lors d’un entretien de recrutement ou d’un oral de concours, il faut apprendre à repousser ou du moins, à laisser glisser ce stress afin qu’il ne nous étouffe pas.

Et pour ne pas être étouffé, il faudra apprendre à respirer de manière abdominale.

La respiration abdominale consiste dans le fait d’inverser notre réflexe naturel de contraction de l’abdomen au moment de l’inspiration.

Cela signifie que l’on va repousser notre ventre vers l’extérieur au moment de l’inspiration (voir la figue 1 dans l’illustration suivante). Cela va faire descendre notre diaphragme et donc laisser plus de place  dans la cage thoracique pour que les poumons s’emplissent d’air. Dans un deuxième temps, il faudra contracter le ventre au moment de l’expiration afin d’expulser le maximum de CO2 lors de l’expiration.

rv2

Très important : les inspirations se feront en douceur par les narines et de manière fluide, tandis que votre abdomen se gonflera petit à petit. Les expirations se feront de manière souple et relâchée par la bouche au moment où vous contracterez progressivement l’abdomen.

Pour certaines personnes, respirer ainsi n’est vraiment pas évident et cela peut prendre du temps. Ainsi, pour bien intégrer cette méthode de respiration, il est conseillé de réaliser les premières inspirations/expirations en ayant une main posée sur le ventre.

L’avantage physique immédiat de cette pratique est que l’on réapprend ainsi que notre corps est une barrière naturelle face aux agressions extérieures, que personne ne peut entrer en nous au-delà de cette barrière, et que nous avons le choix de ne pas plier sous le poids d’un stress démesuré ou d’une agression verbale.

Concrètement, en situation d’entretien professionnel ou d’oral de concours, il sera bon d’adopter la posture telle que décrite dans la partie droite de l’illustration suivante.

rv1

Ne pas être assis jusqu’au dossier de la chaise permet de rester souple, mobile et en éveil. En restant sur le bord de la chaise, comme le personnage à droite, la colonne d’air est bien plus rectiligne et la respiration abdominale ainsi facilitée.

A très bientôt.

Laurent.

RAPPEL IMPORTANT

ONE MAN SHOW – SOYONS NOUS-MEMES!

Soyons-Nous-Memes-Affiche

2 commentaires

  1. Bonjour Monsieur Boghossian,
    Cela fait un an, depuis que j’ai réussi le concours de technicien, que je voulais vous remercier. Tous vos écrits, toutes vos vidéos m’ont donné confiance en moi et m’ont permis de réussir.
    Alors sincèrement merci. Votre façon d’aborder les concours ne ressemble à aucune autre, et c’est la meilleure. Deux de mes collègues ont acheté votre livre « l’art de .. » qu’ils trouvent hors du commun. L’un a réussi le concours de rédacteur principal, et l’autre le concours d’ingénieur.
    Très cordialement, Hubert Klenes.

    • Quel Témoignage cher Hubert.

      Merci mille fois pour ces quelques lignes qui donnent du sens à mon action.

      Ravi que vous ayez réussi votre concours ainsi que vos collègues.

      Au plaisir de vous rencontrer lors de l’un de mes déplacements en France.

      A très bientôt.
      Laurent.

      😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s