Etre à l’aise à l’oral : dépasser votre stress en devenant un expert Toasmaster

GK

La prise de parole en public, face à une audience ou un jury, est un exercice aussi passionnant et gratifiant que ce qu’il peut être inquiétant et source de stress.

Nombre de candidats aux concours de la Fonction Publique connaissent cet état si particulier où les connaissances se bousculent à l’intérieur de leur cerveau alors que le corps lui-même semble ne plus leur appartenir : bafouillages, gestes saccadés, phrases incohérentes semblent alors devenir le vocabulaire de base du candidat angoissé au possible.

Côté décideurs et managers, ce n’est pas mieux puisqu’il n’est pas rare, et cela vaut pour de hauts dirigeants, d’entendre des discours préparés à l’extrême, appris par coeur, noyés dans des présentations Powerpoint de 70 diapositives, toutes chargées de dizaines de lignes de texte rébarbatif. La sur-préparation du discours est justement là pour s’assurer que tout sera sous contrôle, maîtrisé et qu’aucun élément ne prêtera à controverse.

Ceci étant dit, qu’attend-on d’un discours ou d’une allocution ?

  • Un discours se doit d’être léger : Inspirant et posé, il doit éveiller la réflexion et capter le coeur de celui qui l’écoute
  • Prendre la parole est une prise de risque : celui d ‘être écouté et peut-être d’être remis en question.
  • Prendre la parole est une prise de responsabilité : celle d’ouvrir un débat ou de défendre une opinion et un point de vue, sans pouvoir s’en remettre à quelqu’un d’autre que soi-même. 
  • Prendre la parole signifie de s’exposer à la controverse : l’orateur exposera sa vision des choses de manière publique et devra assumer le fait d ‘être moins populaire moins aimé.

TF

Après qu’il ait pris la parole, l’audience en saura un peu plus sur l’orateur. Elle connaîtra sa vision des choses et une partie de sa sensibilité.

Ainsi, si prendre la parole est un exercice si difficile, c’est souvent parce que cela nous rend plus vulnérable face à notre audience que ce que nous l’étions avant de nous exprimer.

Pourtant, il faut être honnête : face à cet exercice nous ne sommes pas tous égaux;

Certains sont sur scène comme des poissons dans l’eau alors que d’autres prient pour ne jamais avoir à prendre la parole.

A titre personnel, je n’ai jamais eu aucun problème avec le fait de prendre la parole. Ceci étant, j’ai encore beaucoup à apprendre en la matière tant la discipline semble faire de nous d’éternels débutants.

En effet, quelque soit notre aptitude à prendre la parole, une constante demeure : nous aurons toujours à travailler pour améliorer nos prestations.

Dans mon cas, j’ai réalisé récemment, que j’ai encore beaucoup à apprendre en la matière :

  • Respirer pendant que je parle,
  • Parler moins vite,
  • Laisser plus de silence dans mes discours,
  • Changer le ton et l’intensité de la voix selon les propos qui sont avancés,
  • Ne pas me laisser emporter par le flot de mes idées,
  • Ne pas avoir envie de tout dire et rester concentré sur ce qui est important,
  • Ne pas dire deux fois la même chose,
  • Ne pas rester que dans le factuel, injecter des éléments rhétoriques

AR

Pour cette raison, à partir de ce mois de Avril 2014, parce que j’ai décidé de ne pas vivre sur mes acquis et de me remettre en question, je participerai aux réunions régulières du club Toastmasters d’Aix-en-Provence.

TM

Toastmasters est un concept international (Présentation de Toastmaster sur Wikipedia), regroupant 15.000 Clubs dans le monde, dont le but est de permettre aux participants, lors de réunions bi-mensuelles, d’améliorer leurs prestations à l’oral en participant à des concours d’improvisations et des concours de discours préparés.

Vous pouvez y participer en tant qu’invités ou bien devenir membre du Club de votre ville. 

Il n’y a aucune critère de sélection et quel que soit votre profil, vous êtes le bienvenu : avocat, entrepreneur, fonctionnaire, ouvrier, artisan, artiste… peu importe.

Le principe de Toastmaster, c’est de participer à des séances où vous serez amené à prendre la parole devant une audience constituée des autres membres du club. L’avantage de ce concept, c’est que tout le monde doit progresser et que, par conséquent, personne ne juge celui qui a du mal à s’exprimer ou qui bafouille : tout le monde apprend de sa propre prestation et mais aussi des prestations des autres participants.

Pour résumer : tout le monde aide tout le monde avec sincérité et bienveillance.

Deux types de prise de paroles sont mises à l’honneur lors de ces soirées : les concours d’improvisation et les discours préparés.

  • Pour les concours d’improvisation une personne est responsable des thèmes qui sont imposés. Si vous souhaitez prendre part au concours d’improvisation, ce qui n’est pas obligatoire, il suffit de le dire au responsable de la soirée qui, le moment venu, vous appellera pour que vous vous exprimiez deux minutes durant, sur un sujet qui vous serez donné au dernier moment.
  • Pour les discours préparés, il faut être membre du club : l’ordre des discours est chronologique et, mois après mois les participants doivent présenter, sur un sujet qu’ils choisissent eux-mêmes à chaque fois, un type de discours avec des objectifs très précis. Tous les discours sont référencés dans un manuel et chaque type de discours est censé apporter aux orateurs de nouvelles compétences et axes de travail : Gestion du stress, du volume de la voix, du rythme, de la gestuelles, aller à l’essentiel, savoir se présenter, utiliser un support Powerpoint.

Toutes les réunions Toastmasters se passent de la même manière quel que soit le club, quelle que soit la région du monde. Ainsi, tout membre Toastmaster sera toujours bien accueilli quelle que soit sa localisation dans le monde et plus que tout, il pourra participer aux mêmes types de réunions que celle se déroulant dans sa ville d’origine. 

Que vous soyez fonctionnaires, entrepreneurs, managers ou employés, indépendants, artistes, ces sessions sont ouvertes à tous et vous permettront sûrement de vous améliorer à l’oral, de rencontrer des personnes qui partagent les mêmes préoccupations que vous, de relever le défi de votre prochaine prestation à l’oral :

  • Oral de concours
  • Entretiens professionnels
  • Entretiens de recrutement
  • Animation de réunions ou de conférence
  • Prise de parole en public
  • Réunions professionnelles

Pour ceux qui sont dans la région d’Aix-Marseille, vous pouvez venir en tant qu’invité aux prochaines réunions Toastmasters Aix-en-Provence auxquelles je participerai.

Si vous êtes dans une autre région de France, allez sur Google, puis tapez Toastmaster suivi du nom de votre ville. Il y a surement un Club Toastmaster qui est prêt à vous accueillir pour vous aider à progresser à l’oral.

J’espère sincèrement avoir l’occasion de vous rencontrer lors de la prochaine session Toastmaster à Aix-en-Provence, où dans celui de votre ville, lors de mon prochain déplacement professionnel.

Contacter ToastMaster Aix-En-Provence

  • Lieux des réunions :

CENTRE SAINT JEAN
8, impasse Reynaud (par l’avenue de Craponne)
13100  Aix en Provence

Il me tarde d’entendre votre prochain discours et de vous rencontrer en personne lors de ces événements qui, au-delà des prestations à l’oral, nous permettent de prendre confiance en nous et de nous rapprocher de qui nous sommes vraiment.

A très bientôt.

Laurent.

logo-manantraviadeo

5 commentaires

  1. Merci pour l’article Laurent 🙂 mais en disant que  » face à cet exercice nous ne sommes pas tous égaux « , tu donnes une super excuse aux gens qui se disent timides, qui se disent qu’ils ne sont pas nés pour ça et qui se disent  » Toastmasters ? Non, c’est pas pour moi « .

    L’an dernier, j’ai gagné ce concours International mais à 15 ans, j’étais super timide, tu sais. Puis à l’école, j’ai fait quelques exposés en tremblant et en bafouillant. Evidemment je savais pas parler aux filles. Puis à 25 ans, j’ai fait du slam. Puis à 30 ans, j’ai enseigné et ainsi de suite. Si aujourd’hui, j’ai (parfois) l’air d’un poisson dans l’eau quand je parle en public, c’est certainement pas grâce à un talent inné.

    La seule vraie différence qui peut exister entre moi et quelqu’un d’autre c’est qu’il y a quelque chose que j’aime dans cet exercice…et donc je continue à vouloir le faire malgré ma peur et à vouloir re-essayer malgré mes échecs…

    La peur, le stress, ne disparaissent jamais, je pense. Mais la question c’est est-ce que c’est un stress qui te fait grandir, évoluer ou est-ce un stress qui te casse ?
    J’ai quitté mon ancien boulot parce que son stress me bouffait.
    Mais je continue Toastmasters parce que son stress me fait grandir à vitesse grand V 🙂

    Merci encore pour l’article. T’es un des meilleurs orateurs que je connaisse. A Jeudi 🙂

    • Bonjour Greg.

      Merci pour ton commentaire car en effet, je n’avais pas réalisé que mon entrée en matière pourrait en décourager certains.

      Donc j’adhère à ta vision des choses à 100% : le stress, le bon stress, celui qui nous donne envie de nous dépasser, est incontournable et fait partie de l’équation. Mais ce qui est important c’est le désir et l’envie qui font que justement l’appréhension est intégrée et n’est plus un obstacle.

      Rien à voir avec ce mauvais stress que tu évoques et qui nous fait nous replier sur nous-mêmes, tue notre énergie, notre motivation et nos rêves.

      Jeudi je fais le discours cible… j’ai pris beaucoup de risques donc là ça tourne déjà en boucle dans ma tête.

      Mais quel défi personnel à relever.

      Merci pour tes gentils mots sur mes aptitudes d’orateur. Venant d’un show-man avisé et précis tel que toi, c’est plus qu’un compliment 😉

      A Jeudi.

      Laurent.

      • Le concours cible ? Genial! J’adore quand tu fais tes impro de 1’30 donc un discours, ca veut dire 4 fois plus de toi ! 🙂
        Et bien evidemment, j’attends que tu me cites encore dans ton discours, c’est une tradition qu’il faut garder! 😉
        Tu vas etre super. A demain.

  2. En tant que formatrice, je ne peux qu’encourager cette démarche et vous féliciter pour cette information. Le réseau reste effectivement le meilleur moyen de valider ses acquis suite à une formation ou d’un coaching en prise de parole. Cette expérience terrain offre également à chacun/chacune l’opportunité de repérer et d’identifier en amont ses besoins éventuels d’un accompagnement professionnel en prise de parole ou en media training. Confiance en soi, travail de la voix, mise en scène… les points à travailler pour s’améliorer à l’oral sont tellement multiples et subjectifs qu’il est toujours utile et bénéfique de s’auto évaluer en toutes circonstances. Saisissez donc toutes les occasions de mieux cibler vos besoins et de tester par vous-mêmes vos axes d’amélioration en prise de parole, et la réussite sera tôt ou tard au rendez-vous ! J’ajoute que quand elle complète une pratique en réseau déjà active, une formation en prise de parole prend tout son sens, gagne en puissance et en pertinence et permet d’accéder à une dimension de plaisir à s’exprimer et à convaincre jusqu’alors insoupconnée. Il appartient à chacun/chacune de réveiller le communicant de talent qui sommeille en soi … Enjoy ! 🙂

    • Merci pour ce commentaire énergique et passionné.

      On vous attend donc à la prochaine réunion Toastmaster 😉

      A bientôt Christine.

      Laurent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s