Détection de mensonges – Episode 1 : ce que dit le visage de Samia GHALI

LB

Nous sommes le 14 Novembre 2013 et, au moment où j’écris cet article, je suis en pleine finalisation de la conférence que j’animerai ce soir au Club Entrepreneurs Provence sur la thématique de la détection de mensonges.

Pour ceux qui ne pourraient assister aux prochains événements que j’animerai sur le sujet, notamment la formation du 12 et 13 décembre, j’ai décidé de faire une série d’articles sur cette thématique d’actualité.

Petit rappel avant tout : devenir Patrick Jane (The Mentalist) ou Carl Lightman (Lie to Me), à savoir identifier un mensonge en quelques minutes et ce avec une certitude absolue n’est pas possible. Détecter le mensonge demande de la technique, du temps et s’appuie principalement sur le fait de regrouper un ensemble d’indices de tromperie et non pas seulement un clignement d’oeil ou une moue de la bouche.

Ceci étant, dans le cadre des ces articles, je ferai en sorte de décomposer les différents types d’indice de tromperie qui peuvent amener quiconque s’y intéresse à déceler la probabilité d’un mensonge.

Aujourd’hui, je m’attarderai sur les émotions du visage et, même s’il est vrai que je ne fais pas de politique, les visages, émotions et attitudes de nos représentants de la république sont des éléments d’étude quasiment incontournables lorsqu’il est question d’améliorer ses aptitudes de détection de mensonges.

Regardez la photo ci-après. Elle présente Samia GHALI, Député PS des Bouches-du-Rhône.

MUNICIPALES 2008

Dans cette situation, l’expression de tristesse de Mme GHALI ne peut être feinte et ce pour deux raisons. D’une part, les sourcils sont inclinés naturellement et il est quasiment impossible de maîtriser l’orientation des deux sourcils en même temps pour feindre la tristesse. L’émotion va se loger directement dans les muscles du sourcil, faisant de ces derniers des muscles fiables. D’autre part, le menton est figé : quelqu’un qui simule la tristesse est obligé, pour que la commissure des lèvres aient tendance à pointer vers le bas, à jouer avec le muscle du menton. En l’occurrence, ce n’est pas le cas.

Derniers éléments porteurs de l’émotion de tristesse : la lueur du regard qui porte le sentiment en lui-même, ainsi que les mâchoires contractées créant les 2 fossettes latérales qui entourent les lèvres et la gorge tendue, comme si un sanglot venait d’être retenu.

Autre ambiance maintenant. 

ghali2

Cette image présente un visage porteur d’une émotion de joie intense et ne présentant aucun doute. Ceci est un vrai sourire, un sourire de Duchenne : le sourire n’est pas feint car on peut observer au coin des yeux des plissures de la peau, comme des pattes d’oiseaux très marquées (regardez l’oeil droit de Mme GHALI et le sillon marqué que l’on observe au coin de ce dernier). Les muscles porteurs du sourire sont avant tout ceux des yeux. Observez aussi la lueur dans le regard, le côté pétillant et rieur qu’il présente. Cela ne peut être feint.

Pour bien identifier la différence avec un sourire déclenché sur commande, regardez la photo ci-après de Hillary Clinton qui nous offre un des regards les plus faux qu’une personnalité politique ait pu présenter de manière publique.

Clinton-Non-Duchenne

Certes la bouche présente un sourire, mais le regard est figé. Amusez-vous à masquer de votre main le base la bouche de Mme CLINTON afin de n’observer que son regard, puis faites de même avec celui de Mme GHALI et vous verrez la différence entre un regard rieur, et un regard qui ne l’est pas.

J’espère que ce premier article vous aura intéressé et je vous dis à très bientôt pour d’autres articles de ce genre.

A très bientôt.

Laurent.

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Invitation Conférence ‘Initiation à la Détection de Mensonges’ le 14/11 à 18h30

Décideurs, Employés, Particuliers : Formez-vous à la détection de mensonges chez vos partenaires les 12 et 13 décembre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s