Ecrit Technicien, Ingénieur, Attaché ou Ingénieur en chef territorial 2012 : le bon délai pour se préparer

Bonjour à tous,

le premier trimestre 2012 n’est pas encore terminé que les préparations aux épreuves écrites des concours de technicien territorial, d’ingénieur territorial, d’ingénieur en chef et d’attaché territorial pour l’année 2012 ont d’ores et déjà commencé.

Concernant la préparation au concours, une des questions qui revient très souvent concerne le temps de préparation nécessaire pour préparer un écrit.

Faut-il un an ? Six mois ? Six semaines ?

Certains formateurs, particulièrement rapides à édicter des règles toutes faites et peu regardant sur la précision de leurs réponses, vous assureraient qu’il faut trois mois ou 1 an et demi.

Je ne vous mentirai donc pas et la seule vraie réponse à cette question est la suivante : il n’existe pas de délai standard applicable au temps nécessaire pour préparer un concours.

Une préparation aux concours dépend avant tout du candidat de manière générale et plus spécifiquement des composantes suivantes :

  • ses diplômes,
  • son statut,
  • son poste actuel,
  • son parcours,
  • ses capacités d’apprentissage,
  • sa volonté,
  • la manière dont il perçoit le concours
  • le soutien qu’il reçoit de ses proches
  • le soutien qu’il reçoit de ses collègues de travail

La liste est trop longue à énumérer ici et il serait dans tous les cas contre-productif de vouloir aller au bout d’une telle liste car cela nous éloignerait inévitablement de la bonne question qui vaille d’être posée lorsque l’on doit préparer un concours.

Cette question est la suivante :

Quel investissement personnel êtes-vous prêt à mettre dans votre préparation au concours ?

Si vous pensez que le concours n’est qu’un moyen de gagner un peu plus d’argent et que vous comptez vous laisser porter par des journées interminables de formation aux concours payées par votre collectivité et qui s’étalent sur des années, il est fort probable que vous n’y arriverez jamais.

En revanche, si vous en avez envie plus que tout parce que ce grade que vous visez est un objectif d’avancement personnel et qu’en conséquence, vous mettez tout en oeuvre pour y arriver, alors il y a de fortes chances pour que vous réussissiez.

Pour cette raison, les délais que je fais apparaître sur les calendriers d’entraînement contenu dans les PACKS PLATINE son indicatifs. Par exemple, je commence à envoyer des exercices d’entraînement aux candidats du concours d’attaché territorial à partir du mois de mai.

Mais cela veut-il dire que celui qui commencera en Juin sera en retard ?

Pas du tout.

D’ailleurs, ceux qu’ils le souhaitent peuvent commencer à travailler leur écrit avant le mois de mai. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la préparation aux concours demande une régulation personnelle en terme de travail. Certains sont capables d’abattre un travail colossal en quinze jours alors qu’il faudra deux mois à d’autres.

Concernant l’utilisation des PACK PLATINE, et vu la diversité de ses supports, certains stagiaires n’auront besoin que des exercices et de la vidéo en quelques semaines, alors que d’autres auront besoin, en plus de tout le reste, de faire un travail de fond en lisant le livre « L’art subtil de réussir son concours » ou en récupérant d’autres ouvrages et fichiers PDF ci et là.

Certains candidats cumulent même  plusieurs méthodes afin de mettre toutes les chances de leur côté : MANANTRA CONCEPT, MBPREPA, CNED, CNFPT.

Pour toutes ces raisons, ce n’est pas un formateur qui peut vous dire que c’est là, maintenant et pas dans deux jours que vous pouvez commencer à vous préparer.

Ceci étant, voici quelques règles qu’il me semble bon de garder à l’esprit :

  • Au delà de 6 mois, le concours est trop loin et les candidats risquent de s’essouffler et de perdre de leur motivation,
  • En dessous de un mois, il faut se placer en mode ‘commando’ et s’attacher à ne se concentrer que sur le strict nécessaire pour réussir.
  • Il vaut mieux travailler lorsque l’on en a envie (par exemple un matin de 07h00 à 08h00) que de s’efforcer à s’imposer une demi-journée de RTT où l’on sera complètement improductif
  • Il faut s’intéresser à ce que l’on travaille et comprendre les idées plutôt que de vouloir apprendre des formules miracles touts faites.

En espérant que ces quelques lignes vous auront permis de mieux calibrer le temps et l’énergie que vous mettrez dans votre préparation aux concours.

A bientôt,

Laurent.

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Sur le même sujet :

Ecrit des concours ingénieur, attaché, technicien, rédacteur, ingénieur en chef territorial : bien utiliser les sujets d’annales

Pour éviter les mauvaises surprises : se fier à la note de cadrage, être prêt à tout

Les 10 Nouveaux conseils gratuits MANANTRA CONCEPT pour votre concours

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s