Oral ingénieur territorial nouvelle version : autant d’épreuves que de CDG ?

En 2010, le concours d’ingénieur territorial a évolué pour ce qui concerne l’épreuve orale de ce concours. Alors qu’à une époque, les candidats pouvaient s’exprimer lors d’un exposé technique de dix minutes, puis d’une présentation personnelle de cinq minutes, ces jalons ont désormais disparu afin de laisser place à un entretien professionnel axé sur la technicité et le savoir-faire d’ingénieur, mais aussi sur les connaissances sur le management et sur les collectivités des candidats. Bien que cette mesure parte d’un bon sentiment, des dérives et effets de bord peuvent être observés lors de ces entretiens. Décryptage.

Depuis 2010, ce sont les centres de gestion qui organisent les épreuves orales du concours d’ingénieur territorial.

Premier soucis : selon les centres de gestion, le nombre d’examinateurs n’est pas le même. En 2010, certains candidats sont passés devant quatre membres de jurys alors que dans un autre centre de gestion, certains ont du affronter neuf personnes. Conséquence : peut-on dire que ces deux oraux soient réellement les mêmes alors que les conditions d’exécution ne le sont pas ?

Deuxième soucis : les jurys ne font pas se dérouler l’entretien de la même manière de par le côté flou de la note de cadrage de ladite épreuve. En 2010, certains candidats ont eu pour première question une question sur les marchés publics (alors que la première partie de l’entretien est dédiée à la spécialité) alors que d’autres n’auront eu aucune question sur l’exercice de leur métier ou sur leurs motivations, et parfois dans le même centre de gestion. Et quand bien même, dans la mesure où la présentation personnelle est supprimée : comment peut-on exprimer ses motivations si l’on n’a pas un peu déroulé son parcours professionnel ?

En conséquence, le flou étant de mise, est-on sûr d’évaluer les candidats de la même manière ? Personnellement, je pense que non.

Désormais, il y a fort à parier que les candidats choisiront leur centre de gestion en fonction du nombre de membre de jurys ou du type d’entretien qui aura été observé, générant ainsi un effet « concours à plusieurs vitesses ».

Personnellement, je trouvais intéressant l’exercice de la présentation personnelle et de l’exposé technique. Cela permettait de préparer le débat. En tant que jury, d’une part, parce que cela donnait une trame, un fil conducteur qui guidait l’entretien. . Par ailleurs, cela permettait de savoir à qui l’on avait à faire et cela permettait de trouver des failles dans les propos. Cela nous donnait l’opportunité d’approfondir certains points et surtout d’être juste. En sachant qu’une personne travaillait en collectivité, nous cherchions à savoir si elle connaissait le budget de sa collectivité ou si elle savait ce qu’était un seuil de marché. Nous pouvions nous permettre d’être exigeant avec ce genre de candidats. Alors que nous aurions été plus tolérant avec un jeune ingénieur sorti à peine de son école.

Maintenant cela est impossible puisque les candidats ne pourront être connu ou perçu au travers d’un filtre de questions qui n’est même pas défini.

Voici donc un conseil à tous les candidats au concours d’ingénieur territorial pour l’épreuve orale : soyez prêt à tout et ne fonctionnez pas par stratégie. Il faut accepter l’idée que l’entretien peut partir dans tous les sens et que vous n’y pouvez rien.

Pour les détenteurs du PACK PLATINE ou du PACK ORAL : restez campé sur les techniques présentées pour l’exposé technique et la présentation personnelle même si ces épreuves ne sont plus nommées dans la note de cadrage. En utilisant ce genre de plan pour toute question, quelle qu’elle soit, vous serez quasiment invulnérable face aux sables mouvants de cet oral.

Bon oral, bon courage à tous et tenez moi au courant du déroulement de vos entretiens.

A bientôt,

Laurent.

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Sur le même sujet :

Oral concours ingénieur territorial : les questions de jurys qui dérangent les candidats

Stages Intensifs MANANTRA (Oral ingénieur territorial et Attaché territorial) : il reste des places

Oral et écrit concours ingénieur territorial : un témoignage fort sympathique

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s