Préparer le concours interne (ou 3ème voie) attaché territorial : insérer vos propositions dans la note

Bonjour à tous. 

J’écris ce petit article pour lever certaines zones d’ombre qui existent concernant les épreuves écrites des concours interne et 3ème voie d’attaché territorial et, notamment, au niveau des propositions attendues de la part des correcteurs. Au travers de cette épreuve écrite, il est demandé aux candidats d’insérer dans leur copie des propositions issues de leur vécu professionnel et de leurs expériences diverses et variées. A ce titre, ces mêmes candidats doivent donc faire émerger leur savoir-faire, leur méthodologie de travail et ce, au travers de pistes d’actions concrètes et pragmatiques qu’ils mettraient en oeuvre s’ils devaient traiter du sujet de l’épreuve dans un cadre professionnel quotidien. Le problème pour eux, est donc de déterminer rapidement quelles propositions formuler et surtout, à quel endroit de la note de le faire.

Décryptage en quelques lignes.

Dans l’épreuve écrite du concours d’attaché territorial, ces fameuses propositions sont apparues en 2010 et ont pour objectif de rendre l’épreuve de plus en plus professionalisante mais surtout d’envoyer un message aux candidats.

Ce message est le suivant : « En devenant attaché territorial, nous attendons de vous que vous deveniez des cadres supérieurs qui soient force de propositions car nous ne souhaitons plus recruter des agents passifs qui ne passent ces concours que pour les honneurs et les avantages qu’ils procurent. »

Si le message est clair, les modalités d’exécution le sont parfois moins. Les zones d’ombre auxquelles je faisais allusion en début d’article se situent à 2 niveaux :

– d’une part, les candidats au concours d’attaché territorial ne sont pas habitués à formuler ce genre de propositions et ne savent pas s’ils doivent s’appuyer massivement sur le dossier fourni ou uniquement sur leur expérience,

– d’autre part, ils ne savent pas où insérer ces fameuses propositions dans leur note.

Concernant le premier point, la seule manière de bien appréhender les propositions est d’arriver à se positionner d’ores et déjà comme un attaché territorial qui aurait le réflexe de se poser la question suivante : « si cela devait m’arriver en situation réelle et que je sois seul face à cette situation, quelles actions devrais-je entamer ? » Cela nécessite une vraie prise de responsabilité de la part du candidat qui, en se positionnant ainsi, devient cadre supérieur territorial et donc, devient force de propositions pour sa hiérarchie.

D’ailleurs, de par mon expérience, lorsque les candidats n’arrivent à faire de réelles propositions c’est parce que :

– soit, ils sont dans une hiérarchie tellement importante, qu’ils n’ont pas l’habitude au quotidien de proposer des plan d’actions complets par rapport à une problématique donnée avec un planning, une liste d’acteurs, une structure projet (comité de pilotage etc.),

– soit, ils pensent que devenir  attaché territorial signifie juste obtenir un grade plus rémunérateur qui ne les impliquera pas personnellement

– soit les 2 à la fois.

Dans le cadre des produits et services que je propose aux candidats à ces mêmes concours (PACK PLATINE, Coaching individuel, Stages Intensifs), c’est sur ce point particulier que nous travaillons avec les stagiaires, dans le cadre de leur préparation à ce même concours, afin qu’ils arrivent à générer eux-mêmes leurs propres propositions et à les intégrer de manière cohérente dans leur note.

Concernant le 2ème point qui concerne la localisation des propositions dans la note, procédant par étape. La plupart des candidats fournissent des copies construites sur 2 grandes parties découpées chacune en 2 sous-parties. Cela fait donc 4 sous-parties.

Est-il imaginable que le candidat formule des propositions dans la 1ère sous partie ? Non. Il faut d’abord présenter le sujet avant d’établir un plan d’action

Est-il imaginable que le candidat formule des propositions dans la 2ème sous partie ? Non. C’est encore un peut tôt.

Est-il imaginable que le candidat formule des propositions dans la 3ème sous partie ? Oui. Mais s’il le fait à ce moment-là, qu’y aura-t-il dans la dernière sous-partie qui puisse être exprimé après le plan d’action détaillé qu’aura fourni le candidat ?

Est-il imaginable que le candidat formule des propositions dans la 3ème sous partie ? Oui. C’est après avoir exposé la problématique, expliqué les enjeux, mis en avant les obstacles, détaillé certains retours d’expérience et donné des pistes d’actions issues du dossier que le candidat pourra exprimer sa vision de ce qu’il faut faire et de ce qu’il ferait lui, s’il était confronté à une problématique similaire à celle évoquée dans le dossier.

En espérant que ces quelques pistes puissent vous aider.

A bientôt,

Laurent

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Sur le même sujet :

Ecrit Attaché Territorial 2011 : 2 mois pour être au point

Le PACK PLATINE en action (en vidéo)

Organiser son travail : Mind-mapping, Listes et principe 80/20

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s