Les fonctionnaires sont des fainéants … comme les autres !

 

20 heures.

20 heures de travail par semaine au lieu de 35.

C’est le chiffre qu’avance le sociologue François Dupuy dans son ouvrage Lost in managementlorsqu’il évoque le temps de travail effectif des employés d’une organisation.

Nous ne travaillerions que 20 heures ?

Personnellement, je reverrai ce chiffre à la baisse étant entendu que les activités suivantes ne sont pas du travail :

  • Café du matin,
  • Internet du matin pour se détendre avant de commencer la journée,
  • Tri et lecture des mails  inutiles personnels (vidéos, blagues, newsletters …),
  • Tri, lecture et classement de mails professionnels non prioritaires (pot de départ de untel, participation au groupe transverse de réflexion sur l’aménagement des espaces verts de la direction etc …),
  • Classement de mail hors catégories : création de dossiers et de sous-dossiers, création de filtres …
  • Pause internet de milieu de matinée pour se détendre,
  • Café de 10h30 et réfection du monde à grand coup de “Si c’était moi”.
  • Pause déjeuner
  • Cafés, pauses internet et classements de mails de l’après midi (Cf liste du matin)
  • Réunions inutiles où l’on n’a rien à faire ou qui ne nous concerne qu’à hauteur de 0,5%)
  • Acceptation d’interruption du voisin de bureau qui souhaite que l’on résolve des problèmes qu’il aura lui-même créés et dont on est sûr qu’il a déjà la réponse.
  • Haussement de ton, claquage de porte et agitation pour montrer son énervement et son implication dans la vie de l’organisation.
  • Textos et commandes de capsules Nespresso sur le dernier iPhone à la mode …

Bien entendu, tout cela n’est pas vrai pour tout le monde ni tout le temps.

Il nous est tous arrivé d’adopter ce genre d’attitude.

Pour certains, cela a toujours été impossible au vu du manque d’effectifs, de budgets voire au coeur de métier (je connais certains ingénieurs en urbanisme ou en voirie qui passent 10heures par jour à superviser les chantiers répartis sur leur commune …) et vous en connaissez sûrement certains aussi.

Mais disons  que c’est une tendance générale et que pour certains, la liste précédente est pour eux une liste de missions stratégiques quotidiennes.

Vous vous retrouvez dans ce listing car vous êtes fonctionnaires et que cela vous fait penser à certains collaborateurs ?

Et bien, rassurez-vous, ceux du privé aussi s’y reconnaîtront.

Car le problème est bien là : ce chiffre de 20 heures par semaine vaut pour tous. Pas uniquement pour les fonctionnaires.

La société de l’internet, la segmentation des activités et l’accélération générale du rythme de nos vies, nous ont amenés à nous inventer des activités ‘refuge’ qui n’ont pour seul objectif que de nous éloigner encore et encore de ce qui est déplaisant à faire mais malheureusement prioritaire.

Certains, que je nomme les ADDICT ou les ‘rois de l’esbroufe’, dans la partie 1 du ‘Guide du Manager Territorial’ sont d’ailleurs devenus des spécialistes de l’agitation et du remplissage de journée à outrance.

Bref.

Supposons que nous supprimions ces activités quotidiennes, un jour dans la semaine, combien travaillerions-nous effectivement, (étant entendu que le cerveau humain ne peut être réellement productif 8 heures d’affilée car il a besoin de distraction) ?

1 heure ? 2 heures ?

Aller : disons 3 heures maximum. On est bien loin des 35 heures légales.

Le phénomène est à ce point général, qu’une étude a démontré qu’il est désormais impossible de se concentrer plus de 12 minutes sur son lieu de travail.

Les collectivités, que l’on raille régulièrement pour leur manque de réactivité ont d’ailleurs emboîté le pas de certaines entreprises en instituant,  la mairie de VAL-DE-REUIL en tête, les ‘No Mail Days’.

Un jour par semaine, les agents ne doivent pas envoyer de mail.

Mais que doivent-ils faire alors lors de ces journées ?

Apparemment : travailler, produire, réfléchir, se concentrer, faire avancer les dossiers.

Ce genre d’initiatives devraient se généraliser et rappeler à tous que :

– Pour certaines structures, les recrutements en masse ont amené les agents à s’ennuyer et à devoir remplir le temps de travail par du brassage d’air organisé,

– “productivité” ne signifie pas de faire plus de 08h00 par jour, mais que cela signifie d’utiliser celles qui sont à leur disposition pour produire des résultats,

– le salaire qui est versé en fin de mois l’est en contrepartie d’un travail et de résultats attendus,

– travailler n’a jamais signifier de manière exclusive ‘Etre présent sur site pour voir du monde, brasser de l’aire et recevoir un salaire en tant que dû’

Les fonctionnaires ne sont donc pas des fainéants.

Les gens du privé non plus.

Mais certains individus si.

A bientôt.

Laurent.

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s