Face à de nombreux choix : différencier le mental et la conscience

Alors que nous sommes quotidiennement confrontés à des choix tous plus épuisants les uns que les autres, il semblerait que cette aptitude humaine à devoir systématiquement se confronter à ces choix, s’amplifie de manière exponentielle lorsqu’il s’agit du concours que nous préparons.

La raison est simple : les candidats sont pris par le temps. L’objectif de réussir est important et le temps réduit. Face à la masse de connaissances à acquérir les choix  apparaissent en rafale.

Dois-je réviser tel sujet d’actualité ou pas ?

Dois-je faire l’impasse sur les finances ou pas ?

Dois-je approfondir ma connaissance des RH à l’article de loi près ou pas ?

Dois-je mettre une cravate ou pas pour mon oral ?

La liste est sans fin, et les réponses sont tout aussi nombreuses.

Comment faire donc pour mettre un terme à ces choix et se concentrer ?

C’est très simple. Il suffit de discerner ce qui émane de votre mental et ce qui émane de votre conscience.

Je sais que cela peut sembler un peu difficile à comprendre, mais vous aller voir combien cela est simple.

Le fait est que, la plupart du temps, pour un choix, nous allons utiliser notre mental pour  trancher. Nous allons mettre en route un système de réflexion et de pensée afin de prendre une décision.

Ainsi, le mental, c’est ce qui correspond à votre pensée, à vos calculs, à vos réflexions.

Et comment fait ont pour savoir que nous faisons appel à notre mental plutôt qu’à notre conscience ?

C’est très simple : le mental, c’est ce qui nous arrange. La conscience, c’est ce qu’il faut faire !

Ainsi, alors que nous nous évertuons à réfléchir avec notre mental, il suffirait parfois de faire simplement appel à notre conscience.

Par exemple : Si vous êtes un homme, vous sentez au fond de vous (la conscience) que le fait de mettre un costume propre et une cravate, attirera les faveurs de n’importe quel jury. Seulement, comme cela ne vous arrange pas, vous allez commencer à y réfléchir. Vous allez vous dire qu’un costume rend rigide alors que vous, vous préférez être à l’aise. Vous irez même jusqu’à vous convaincre, que puisque vous ne mettez pas de costume au quotidien, cela ne se justifie pas pour votre oral de concours etc … Et là, vous utilisez massivement votre mental.

Ainsi, face à un programme de révision, face à un choix de stratégie de positionnement voire un choix vestimentaire, sachez faire appel à votre conscience et regarder les choses en face.

Cela vous permettra de faire ce qu’il y a à faire !

Cela vous permettra de mettre en oeuvre un plan d’action qui vous rapprochera de votre objectif : réussir votre concours à tout prix.

A bientôt,

Laurent

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s