Ecrit concours attaché territorial, ingénieur territorial, ingénieur en chef 2011 : quel sujet pour cette épreuve

Bonjour à tous,

suite à des questions précises qui m’ont été posées par certains d’entre-vous, j’ai décidé de créer ce post pour que le plus grand nombre en bénéficie.

Ces questions concernent les épreuves écrites pour les 3 concours suivants : attaché territorial, ingénieur en chef et ingénieur territorial.

Certaines questions étant sensiblement les mêmes, je les ai regroupées en 2 grands types de questions pour lesquelles je vous fournis un ensemble d’éléments de réponses.

Ces questions et leurs réponses sont valables quel que soit votre concours.

Bonne lecture et à très bientôt.

Quels sont les thèmes d’actualité à connaître et quels aspects de ma spécialité dois-je connaître ?

  • Il faut se laisser contaminer par l’actualité locale et nationale : En ce moment la RGPP, le grand-paris, la réforme des collectivités sont des thèmes forts qui peuvent être évoqués lors d’un oral. Mais cela évolue tout le temps.
  • En effet, il ne faut pas se noyer d’information mais il faut connaître les grands principes de fonctionnement des collectivités et de l’état ainsi que l’actualité qui en découle.
  • Par exemple, on ne comprendrait pas qu’un candidat au concours d’ingénieur en chef ou d’attaché territorial ne connaisse pas la loi de décentralisation, la loi sur l’intercommunalité ou la loi sur le statut des fonctionnaires.
  • Il faut y aller pas à pas et s’intéresser à ce qui se dit et se fait dans sa collectivité d’une part, mais aussi au travers de chaines télévisées d’information qui donne de bons résumés de ce qu’il y a à savoir. Un peu de LCP de temps en temps permet de rester au fait de ce qui se dit.
  • Il faut intégrer sa spécialité dans un contexte large : un ingénieur territorial doit pouvoir s’exprimer sur le drame japonais (catastrophe naturelle ou nucléaire) et le ‘projeter’ sur le cas français : que devraient faire les territoriaux face à une crise d’une telle ampleur et comment devraient-ils réagir ?
  • Du point de vue technique, vous devez connaître votre spécialité et avoir le bon sens qui vous permette de les connecter aux autres filières de la territoriale. Il n’est pas question que vous soyez un expert sur tous les points. Ils ‘agit d’avoir le niveau de recul pour proposer des actions de bon sens même si l’on n’est pas un spécialiste. Par exemple : je ne suis pas un spécialiste de la qualité de l’eau mais je sais qu’en cas de pollution biologique dans la mer il faut interdire l’accès à la baignade, lancer l’expertise nécessaire et informer les médias afin qu’ils relaient l’information
  • Rappelez-vous ceci : pour réussir votre concours, vous devez devenir Ingénieur en chef, Attaché ou Technicien dès maintenant et vous comporter comme tel dans vos réflexes et vos modes de pensées. Connaître un programme par coeur ne sert à rien si l’on ne se comporte pas ‘comme le grade’ que l’on souhaite atteindre.

Pouvez-vous nous donner des exemples de notes de synthèse ou de notes de propositions ?

Comme je l’ai indiqué dans un précédent article de ce blog, je suis en train d’écrire un livre complet sur la préparation aux concours. Vous pouvez en découvrir plus sur la page ‘Le Livre’.

Dans cet ouvrage, je vais décliner de manière plus littéraire toutes les connaissances que j’ai présentées dans le PACK PLATINE. Cet ouvrage sera donc un complément utile à ce PACK dans la mesure où je vais pouvoir m’attarder plus en détail sur de nombreuses parties de vos épreuves.

Notamment, je rentrerai plus en détail pour tout ce qui concerne les notes de propositions et synthèses.

Toutefois, même si des exemples vous seront présentés, je continue à penser que le fait de fournir au candidat des notes complètes n’a pas un effet pédagogique particulièrement efficace.

En effet, la demande de notes de propositions complètes est assez courante au même titre que celle de notes de synthèses. Pourtant je préfère fournir un maximum de pistes aux candidats pour qu’ils arrivent à formuler leur propre introduction, leur propre conclusion, leur propre phrases de liaison etc … afin que la copie qu’ils rendront soient la leur.

Voici des éléments de réponse que je fournis régulièrement aux personnes avec qui je travaille pour les aider dans leur préparation aux concours :

  • Pour les détenteurs de PACK PLATINE, les exercices de la Newsletter d’entraînement doivent vous aider à construire vos propres phrases et à essayer diverses formules.
  • Comme je le dis : vous devez vous entraîner et essayer quitte à ce que cela ne marche pas du premier coup. C’est votre réflexion poussée sur ce que vous mettrez dans votre note de propositions ou de synthèse qui vous amènera à la réussite.
  • Il faut apprendre à créer vos propres propositions par blocs entiers : phase initiale de projet; suivi de marchés, groupe de pilotages, audit etc … afin justement de vous aider à les formaliser d’ici le mois de juin.
  • Ces épreuves sont des concours de cadres supérieurs. Cela signifie que dès votre réussite au concours, votre directeur attendra de vous que vous formuliez des propositions concrètes de vive voix. Il est donc primordial, en tant que Candidat, vous preniez déjà votre autonomie intellectuelle et que vous soyez à même de proposer un plan d’action d’ingénieur. Ainsi, vous devez savoir dès maintenant ce que vous proposerez en phase amont d’un projet ou bien ce que vous proposerez comme mesures transverses. Et cela, dans la mesure où chaque parcours est unique, il n’y a que vous pour arriver à le formuler en fonction de votre métier d’ingénieur.
  • Par exemple, ferez vous un état des lieux ? Si oui, qu’observez-vous dans votre état des lieux ? Les réponses à cette question seront vos propositions. Je pourrais vous inviter à dire qu’en phase amont du projet, il faut établir un cahier des charges techniques mais est-ce bien pour vous une phase ‘amont’ du projet ? Certains préfèrent mettre cette phase dans le déroulement même du projet.
  • Enfin : le PACK est un outil, un support, un guide, un fil d’ariane qui vous donne toutes les pistes pour réussir. Ceci étant dit, regarder les DVD ne suffit pas. Il faut les regarder plusieurs fois et appliquer ce qui aura été dit dans le PDF, les DVD et la Newsletter d’entraînement pour progresser et ensuite à nouveau revenir sur les supports pour recommencer.

MANANTRA : Preparation aux concours d'ingenieur territorial, d'ingenieur en chef territorial, de technicien territorial et d'attache territorial

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s